Si l’on ne te caresse pas, ta moelle épinière se flétrira

Si l’on ne te caresse pas, ta moelle épinière se flétrira

Les soifs de contacts physiques et sociaux sont des besoins existentiels   Peut-être avez-vous déjà entendu cette phrase, écrite par Berne[1] dans « Des jeux et des hommes », Si l’on ne te caresse pas, ta moelle épinière se flétrira. Elle fait référence aux liens...